SEBTA ET MELILLIA. TERRES MAROCAINES

« Ceuta (Sebta en arabe) et Melilla (Meli­lia en arabe) sont des enclaves côtières espa­gnoles sur le sol maro­cain et font de facto par­tie de l’Union Euro­péenne. Le Maroc reven­dique SES ter­ri­toires qu’il consi­dère être des villes marocaines. Une récente visite du roi espa­gnol Juan Car­los dans les deux enclaves a pro­voqué des tol­lés au Maroc. A défaut de les pou­voir récu­pé­rer mili­tai­re­ment, le Maroc essaye de les iso­ler écono­mique­ment ou plu­tôt verbalement. En jetant un regard sur Ceuta, on com­prend l’importance géo­gra­phique et stra­té­gique de cet endroit. Pas loin, de l’autre côté de la Médi­ter­ra­née, on peut aper­ce­voir la falaise de Gibral­tar, enclave anglaise sur le sol espagnol. Légère rota­tion à gauche, sur le même côté, on voit la ville espa­gnole d’Algéciras. Entre les deux côtes, le détroit de Gibral­tar, là ou la médi­ter­ra­née est la plus étroite, là ou tran­sitent chaque année plus de 100.000 navires. Les deux tiers de ce ter­ri­toire escarpé de 18 km2, s’étend comme une bande dans la Médi­ter­ra­née, sont dédiés aux ins­tal­la­tions militaires. Ceuta et Melilla ont été conquises res­pec­ti­ve­ment en 1580 et 1497, c’est à dire cinq siècles de pré­sence espagnole. L’appartenance à la cou­ronne est ins­crite dans la consti­tu­tion espagnole. Mais selon des sources maro­caines, Ceuta et Melilla vont “tom­ber comme des pommes mûres dans les mâchoires du Maroc.” ».

Responses

  1. La diaspora marocaine récupérera ses villes .


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :